Grave Upheaval/Manticore - split ep - 2012 (Nuclear War Now)

Track listing :
2x2 titres

--


Suite à un split avec Encoffination qui s’avérait trop boueux pour son propre bien, Grave Upheaval remet le couvert dans la droite lignée de sa très recommandable démo (cf notre chro). Composé d’ex-membres de Portal mais surtout side projet de Impetuous Ritual (IR), Grave Upheaval (GU) est plus cryptique que le plus cryptique des passages de Onward to Golgotha. Rappelant IR dans une version primaire, GU, de par une approche 100% basée sur l’invocation d’un esprit morbide confinerait presque à une musique rituelle.

A l’instar de la démo, de ce coté là aucun changement, la musique de Grave Upheaval est archaïque et leur objectif est simple : invoquer un esprit caverneux et non humain. Irréel de lourdeur, GU se complet dans la fange noire et putréfiée. La musique semble venir des tréfonds d’un truc genre trou profond sentant le charnier...hypnotique d’autant plus quand des voix de stentors lâchent des monosyllabes mantriques. Mais, car il faut un mais, l’essence de GU, ce qui fait le coté jouissif et menaçant de GU est aussi ce qui fera sa perte : la mono-dimensionalité. Tout sera dit en un titre pour les moins perméables à la mort. GU ne prend d'ailleurs plus la peine de donner des noms à ses titres. Pour autant, c’est tellement gargantuesque et sale...que je me délecte à chaque fois que GU sort de sa tombe...enfin presque (le coup du split avec Encoffination me reste en travers).

Passant maintenant à Manticore, dont vous connaissez le bien que je pense si vous avez lu les chros de leur dernier album (qui date carrément, 2006...faites quelque chose les gars) et de leur 1er ep dans nos pages. Lui aussi inchangé en terme de style, Manticore offre une musique non moins primaire mais teinté de vitriol et de venin. Point de rouleau compresseur, point d’infra basse, Manticore joue la carte du vice façon Archgoat mais offrant un style plus dynamique et efficace. Déjà du fait d’un mix plus rempli, d’un style chouille moins monodimensionnel, un coté thrashy dans le riff (mais pas retro) et une capacité à écrire de vrais titres. On ajoute la voix hyper agressive et c’est tout bon. Du coup ça fait plaisir de reparler de ce groupe et je me sens moins coupable de n’avoir chroniqué le split avec Necroholocaust chez Iron Bonehead sorti en 2011 après 5 ans d’absence...en même temps un seul vrai titre, un assaut de 45 secondes et puis Necroholocaust sur l’autre face...le genre de truc dispensable...bref, pour les collectionneurs. Esperons que ce split marque le vrai retour de Manticore.

Un solide split...qui rattrape le coup pour GU dont le split avec Encoffination m’avait déçu tant ils en faisaient trop coté prod caverneuse...d’un autre coté Encoffination lui m’avait paru plus percutant que d’habitude. Apres ça reste un peu cher...et je vous conseille de taper le 1er ep ou le dernier album Manticore plus la démo de GU...cela vous reviendra probablement au même prix en occase. Maintenant si vous êtes fans, c'est un bon split !