FUNEBRE - Children of the scorn - 1991


Un des premiers combos death Finlandais, Le groupe pond une 1ère démo « Cranial Torment » en 1989, bien lourde, brutale, pas morbide par contre elle ne sort pas du lot (ou plutôt de flot) de démos death de l’époque. C'est une démo lourdement influencée par le groupe du même nom (Death !!). Pas de quoi sauter au plafond même si reconnaissons le c’est bien fait. Il faut attendre la « demo II » pour voir le son Finlandais dantesque apparaitre (et certes les influences suédoises, merci la disto et les riffs à la « Reveal in flesh » de vous savez qui). Cette seconde démo, qui inclus d’ailleurs un titre qui sera repris sur l’album, est le 1er release notable de Funebre: tout commence ici bas.

Funebre sort, après un ep 2 titres, avec « Children of scorn » un unique album assez varié, peut être un des plus variés de cette scène. On a droit à un peu tout même si la Suède reste la plus grosse influence (flagrant sur le riff keupon version death suédois Nihilist sur début de « grip of insanity »). On trouve quelques plans thrashy, de super mélodies morbides, des leads sobre et chiadés, des plans catchy. Bref tout ceci a l’air beau mais j’avoue que l’album me glisse quand même un peu dessus. Oui le groupe sait poser un climat et le song writing est en gros progrès par rapport à une 2eme demo un peu trop grind/death pour son bien. Mais Funebre en fait parfois trop et la voix trop monotone contribue a un petit coté roboratif. Le son n’aide pas, non que ce soit mauvais mais c’est un peu trop clean, j’aurais préféré un truc plus heavy et massif. « Children of Scorn » reste tout de même un album pas trop mal écrit et un peu à part dans les releases finlandais de l’époque. Il nécessite selon moi quelques écoutes avant d’apprécier. Pour autant, et pas qu’à cause de la prod, il a un certain coté daté. A tenter tout de même, plutôt que de creuser le passé d’un Sentenced ou vous tâter sur du Mythos par exemple, et au passage faites vous la « Demo II ».