DEFEATED SANITY - Psalms of the moribund - 2007 (Grindethic)

Tracklisting:
1. Stoned Then Defiled
2. Fatal Self Inflicted Disfigurement
3. Prelude To The Tragedy
4. Hideously Disembodied
5. Butchered Identity
6. Psalms of The Moribund
7. Engorged With Humiliation
8. Arousal Through Punishment
9. Artifacts of Desolation

14/20

Extremement selectif quand on parle de brutal death metal n'étant pas du genre à m'esbaudir devant le dernier batteur à la mode ou la technique d'un groupe, technique qui devrait être au service de l'expression et de la musique et qui finit par s'y substituer. Bref le genre de délire qui n'arrive au mieux qu'à produire des albums ludiques (genre le 2eme Spawn Of Possession) mais rien de transcendant. Autre chose qui me casse les pieds c'est ce son qu'a parfois le brroootal death metal: tout petit tout bidon comme sur les derniers deeds of flesh. Aussi puissant qu'un pet de brebis, horripilant coté caisse claire... bref Unique Follower au chiottes !

Pour le coup coté son Defeated Sanity se pose là avec cette prod ultra grassouille qui fera trembler vos murs lors des décelerations et autres mosh parts pachydermiques. Cette réelle puissance rend certes l'intelligibilité de certaines parties plus difficiles mais peu importe, cet album se devait de faire peur !

Bon je vous passerais les lieux communs mais force est de reconnaître que le batteur et les gratteux (surtout le papa du batteur) touche très très bien. La basse est audible. Le batteur est vraiment bon, pas seulement ultra rapide, ses plans arrivent à dynamiser/casser les riffs. Je trouve sur ce release, transpirant pourtant le brutal death, plus de fluidité que d'habitudes et une vraie dynamique dans les riffs . Si on tend l'oreille on a quelques dissonances, au top sur le break bien lourd et sombre de « Hideously disembodied ». Pas mal de petis licks à droites à gauches, quelques micro break jazzy assez bien placés, un ou deux soli, un micro arpege sur le title track, un micro clin d'oeil à Gorguts à la fin de l'album. La force de cet album est que la technique est là mais sans sonner aussi pompeux que d'habitude. On touche un peu au vrai songwriting dans le carcan brutal death metal. Plus que mosh, les parties lentes posent parfois une ambiance pesante qu'on trouve peu dans ce style. Par contre, la voix moins mixée en avant que sur d'autres releases reste dans un registre porcin standard, regression à mon sens par rapport au 1er album (plutot chiant imho). Mais comme tout le reste est en progression passons.

Pour autant le groupe doit s'affranchir du carcan brootal death et de ses passages obligés pour vraiment utiliser ses grandes compétences afin de pondre quelques chose de plus personnel. Le groupe ne transcende pas assez ses outils techniques mais quand il le fait c'est tout bon. Le coté sombre et dément doit se faire plus prononcé. Defeated Sanity a aussi les moyens d'aérer ses compositions. Trop souvent on entend un petit gimmick excellent dont on se dit qu'il aurait pu etre plus developpé.

Voilà, j'écoute vraiment très peu de brutal death, cet album pour le coup m'a pas mal occupé et j'espere que Defeated Sanity va mettre tout ce potentiel au service du death metal, bref sortez des carcans ! Posez des ambiances ! Certes c'est bien de ne pas faire du brutal pour du brutal ou de la technique pour de la technique mais il faut aller encore plus loin. Ce groupe a plus à proposer qu'un simple brutal death meme si les 30 minutes restent dur à ingérer et que peu de chansons ressortent vraiment. Un retour à la voix du 1er album serait deja un plus, pourquoi ne pas bosser vraiment les paroles... bref après avoir ecrasé la concurrence, et en faisant presque sens, il va falloir que Defeated Sanity se bouge pour sortir du cercle brutal death et il en a les moyens. Je pense rêver un peu surtout quand j'entends la promo demo 2007 avec une voix encore plus porcine et un style ne semblant avoir retenu que la partie indigeste... dommage... mais je dis ça après une écoute rapide.