DISCIPLES OF MOCKERY - Prelude To Apocalypse - 1999/2004 ( Autoprod/Necroharmonic )

1.literal upheaval of the earth
2. our father who art as nothing
3. prelude to absolution
4. god of love
5. behold the holy virgin whore
6. an endless pursuit for a satisfying pain
7. sustained in desolation
8. dogma
9. rotting immaculate like you
10. prelude to absolution (demo)
11. an endless pursuit for a satisfying pain (demo)
12. literal upheaval of the earth (demo)

10/20

Voici ce qui se passe quand les ¾ de l’Incantation du mythique « Onward To Golgotha » se barrent, à savoir Graig Pillard (guit/vox), Ronnie Deo (bass) et Jim Roe (batterie). Ils remontent un truc et pondent des titres 7 ans plus tard en bons feignants/toxicos qu’ils sont.

C’est logiquement du Incantation qu’on retrouve même si « Prelude To Absolution », titre plutôt réussi dans un esprit bien lourd, me laisse un arrière goût de pompage en version basique du « Gods Of Emptiness » de Morbid Angel sur certaines parties. A part ça donc et le dernier titre en appelant au black metal from Norway, au final cela ne dépareillerait pas, au son près, sur un album de John Mc Entee. En effet, le son moins épais que Incantation enlève une touche sombre à ce type de compositions qui, c’est plus flagrant sur cet album, sont plutôt monotones finalement. Les parties et titres lents sont clairement plus efficaces que ces plans en tremolo issus des limbes du temps. Comprendre 1000 fois entendus et réentendus quoi ! Gavant plus que violent. Graig semble en forme au chant mais lui aussi, à l’instar du son, est moins épais que dans Incantation et sonne finalement plutôt plat histoire de ne pas dépareiller avec les compositions. Ce qui est con c’est que les 3 derniers titres, versions originales des titres, s’ils sonnent bien plus bruts, ont un son finalement plus puissant. Le coté démo, n’est pas sans le type de charme qui va bien à ce type de death metal. Mais de toute façon cela n’aurait pas suffit à sauver l’album.

Tout avait déjà était dit sur les deux premiers Incantation mais ce disque parfois sympathique, peut être vu comme un moyen d’esquiver le Incantation en loose post 2 premiers albums. Après, en 1999, re-pondre un truc de ce genre est sans intérêts…disons qu’un certain esprit plane sur ce disque et je parle de l’esprit du death metal...pas des âneries à base de « sturm » et autres « fuhrer » que monsieur Graig Pillard semble affectionner ces temps-ci. Cela suffit –il ? A vous de voir... ! Et c’est Necroharmonic qui a réédité ce disque auparavant seulement disponible en auto production. Un disque sans grand intérêt finalement, sans être foncièrement mauvais, même s’il aurait pu, produit différemment, être le 3eme album de Incantation…bref…pas de quoi éjaculer au plafond !