BOLT THROWER - The IVth Crusade - 1992 ( Earache )

Tracklisting:
1. The IVth Crusade
2. Icon
3. Embers
4. Where Next To Conquer
5. As The World Burns
6. This Time It's War
7. Ritual
8. Spearhead
9. Celestial Sanctuary
10. Dying Creed
11. Through The Ages (Outro)

17/20

Ce disque est mon préféré de BOLT THROWER. Ils continuent dans la lignée de Warmaster (le morceau "Ritual" doit venir de la même session de composition !) à épaissir leur style et ont cette fois-ci jeté à la corbeille toutes les parties grind. Franchement ce n'est pas un mal dans la mesure où ce n'étais pas forcement leur domaine d'excellence, à mon avis. La nouveauté c’est qu’ils posent leur recette de référence pour la suite en ajoutant aux riffs bien heavy des chorus augmentant l’intérêt du tout. Bref, ça ne repose pas uniquement sur la lourdeur mais sur un feeling assez particulier que seuls eux ont su installer. Et c’est la que réside le plus dur car techniquement ça ne vole pas haut du tout mais là n’est pas la question quand on parle de bonne musique.

La prod bénéficie des expériences précédentes du groupe avec Colin Richardson (en progrès constant à cette époque sainte). Le son, assez étouffant, occupe tout l'espace et fait la part belle aux riffs de grattes si caractéristiques de Bolt. Niveau musicien rien de notable, les riffs sont de bases, le batteur toujours bien efficace (intro de "Spearhead") et Willets a toujours sa voix suffoquée.

Le disque s'écoute de a à z sans broncher avec régulièrement des temps forts ("Embers" qui clôture la trilogie commencé avec "World Eater" puis "Cenotaph", "Dying Creed"...). Un gros titre pour ouvrir le feu : "The IVth Crusade" et une outro excellente : sur un bon riff made in BOLT THROWER une voix déclame une liste de conflit depuis la guerre de cent ans, en passant par la guerre du golfe ....jusqu'au prochain... le morceau s'achève dans une ambiance majestueuse et très prenante. Le morceau "Celestial Sanctuary" est du même acabit : du death metal au refrain mélancolique mais pas comme tous ces groupes mélodiques de merde. BOLT THROWER arrive a créer une ambiance poignante (sur "Celestial...", "Through The Ages" ou plus tard sur "...For Victory"). Bref, BOLT est assez à part et s'impose en maître dans la section char d'assaut (lent mais écrasant)...

Je crois que vous l'aurez compris, pas de gros changements depuis Warmaster mais juste un peaufinage et une maîtrise parfaite de leur style.