Afflicted - prodigal sun - 1992 - ( nuclear blast)

Tracklisting:
1. Prodigal Sun
2. Harbouring the Soul
3. In Years to Come
4. Tidings from the Blue Sphere
5. The Empty Word
6. Astray
7. Rising to the Sun
8. Spirit Spectrum
9. The Doomwatcher's Prediction
10. Consumed in Flames
11. Ivory Tower

15/20



Un peu gavé de tous ces groupes retro, j'ai décidé de faire la nique au revival ancient swedish death metal en vous présentant un groupe de l'époque et...original en plus. Parmi les pionniers de la scène de Stockholm, Afflicted en sortant cet album s'inscrit dans un petit courant techno death qui commençait à sévir avec Atheist (qui a influencé Entombed sur son second album dixit Nicke Andersson), et notamment At The Gates. Un At The Gate avec lequel il partage, du moins à mon gout, un vocaliste auquel j'ai du mal à me faire mais c'est tout car Afflicted s'avère plus riche et créatif, moins metal stricto sensu que At The Gates. La particularité d'Afflicted est sans doute le groove, parfois psychédélique: la wah à la gratte et à la basse parfois sont mélangées à une violence certaine. « Ivory tower », le titre qui va le plus loin dans ce groove, est peut être un des moins bons du disque, notamment à cause du vocaliste et de soupçons naissant de vouloir faire un truc plus rock (le final est trop gentil, les fans de dark tranquility et cie apprécieront). En dehors de ça, si la base reste résolument death suédois, son de gratte, touche parfois punk, Afflicted apporte sa touche personnelle. On a droit à un véritable festival un peu schizo sur certain titres (« tiding from the blue sphere » par exemple). Les titres sont plutôt riches et ne renie clairement pas le death metal suédois loin de là. Mais les solis barrés, la signature rythmique et le batteur, les structures et les ambiances protéiformes sont là.

Evidement, l'album n'est pas exempt de longueurs, les titres sont d'ailleurs tous plutôt longs, ou de plans indigestes (vocaliste parfois lourd). Mais Prodigal Sun n'est pas à saluer juste pour son originalité et pour se la jouer old school, car sa qualité est certaine. Ca fourmille de bons plans et des titres comme « harbouring...», « tiding...» ou « consumed...» sont du pain béni ! « Consumed » est sur la base plus death tu meurs mais Afflicted arrive à ajouter une touche angoissante et un peu tordue.

Evidement le succès n'a pas été là...3 ans pour un second album que je n'ai même pas écouté honte sur moi...mais bon le power metal (si si...ils font une sorte de thrash power metal super bidon sur leur 2eme album...hallucinant).