ABSCESS - Horrorhammer - 2007 (Peacevile / Tyrant syndicate)

Tracklisting:
1. Drink the filth
2. New diseases
3. Poison messiah
4. Another private hell
5. Exterminate
6. When witches burn
7 four grey walls
8. Beneath a blood red sun
9. Horrorhammer
10. Hellhole
11. March of the plague
12. The eternal pyre

11 / 20

Quel groupe de death nos amis Nocturno Culto et Fenriz pouvaient-il signer? Il n'y en avait qu'un seul quand on y réfléchissait. Une approche assez punk, un gout pour l'horreur et la défonce... style simple parfois rock n'roll... ce groupe ne pouvait être qu'Abscess... forcément. Encore plus évident que le groupe était deja chez Peacevile. Marqué par un « through the cracks of death » plus abouti que son « Tormented » (à oublier)... j'avais fini par zapper le groupe qui se la jouait trop facile après avoir jeter une oreille à « damned and mumified ».

Reifert a toujours son talent pour sortir du riff poisseux comme sur « Poison Messiah » ou des arpèges bien morbides. On a toujours la paire de gratteux qui aiment la déjante. La rythmique de Reifert et sa voix de fou sont toujours là. Le groove psychotique est bien présent. Les refrains horrifiques aussi. Certains adoreront le punk de « Another Private Hell » mais de mon coté, justement fan de punk, je trouve ça facile. Et ce titre ne fait qu'annoncer un « Exterminate » du même acabit...peut être marrant mais à la limite du gentillet. Certes on peut louer ce retour à du solide en ces temps dévoyés mais autant sortir les bons albums d'antan non ?

Sans doute bâti pour la scène ou pour des splits ep, Abscess ne tient pas la longueur d'un album pour moi de part des compositions parfois bateau. Certes le groupe peut se reposer sur les super fondamentaux évoqués plus hauts mais cela ne suffit pas. Le coté dirty et couillu est sympa et j'écoute certains titres avec plaisir ("when witches burn", "beneath a blood red sun", "horrorhammer") mais l'album est vraiment trop inégal et le groupe, dont je ne doute pas qu'ils s'éclatent à jouer, applique à peu près la même recette depuis trop longtemps pour que j'écoute autrement que d'une oreille distraite cet album, certes pas désagréable, mais moins dantesque et consistant qu'Autopsy ou « through the cracks... ». Ceci étant si vous ne connaissez pas ce groupe, à essayer mais de la à choper plusieurs albums non... et celui-ci est quand même trop punkounet...