ABORTED - Strychnine - 2008 (Century 21)

Tracklisting:

6/20

Pourtant ma grand-mere m'avait préparé des ma plus jeune enfance avec ce terrible rite initiatique musical résonnant encore douloureusement dans les oreilles de plusieurs générations:

« a dada sur mon bidet // quand il trotte il fait des pets // prout prout prout Cadet ! »

Sans doute destiné à blinder les enfants contre la soupe qu'on leur deverserait dans les oreilles le restant de leur vie, cette ignoble ritournelle n'a pas suffit à reprimer une nausée suivie de rires... aborted avait frappé certes dans un style beaucoup plus élaboré... dorénavant les mamies devront se saisir d'une guitare et les papis devront blaster un peu pour entonner du Aborted à leur petits enfants.

Au départ groupe de seconde zone, parait-il sympa, lourdement influencé carcass... le groupe, certes un temps sincére et efficace, a vite rencontré un succés que je ne comprends toujours pas... couvertures de tous les OK magazines du metal... de là: rythme de sortie à tenir, très rapidement qualité en chute libre, méga changements de line up et nous voilà en 2008 à peine un an après le dernier album. Allures de boys band death metal, musique soporifique et facile (pour de tels musiciens), nos amis ont décidé, l'inspiration détruite par le rythme de sortie imposé par leur contrat de reposer sur leurs capacités quasi professionnelle pour écrire un album un an après le précédent. D'un point de vue stratégie de carrière rien à redire il fallait capitaliser sur le succés grandissant (d'où les 3 albums en 3 ans, s'agit de ne pas se faire boulier ma bonne dame). D'un point de vue qualité... résumons le tout en décrivant ce disque comme une version death metal brutal de In flames et autres bouses (du pur « a dada sur mon bidet » pour le coup, quasi hors catégorie ces groupes)... ok il y a pas mal de passages plus energiques et bourrins, coté death brutal oblige, mais bon... ça ne suffit pas à éviter le naufrage... et puis ces jolis soli poignants... la prod, tout comme le batteur, énorme mais stérile.

Gageons que la prochaine étape sera la sortie d'un DVD "tutoria"l à destination de tous les jeunes loups en quete de gloire et de décibels. Le truc s'appelerait "Les cles d'un album de metal efficace", contiendrait des conseils du type "comment prendre un super batteur", "comment placer un bon solo mélodique", "de l'utilisation du blast pour casser la linéarité"...et d'autres super conseils pour faire un album qui déchire sa race...ensuite nos amis pourraient devenir producteur (à la mode).

Finissons cette chronique en notant qu'heureusement pour Aborted il y a le nouveau Cryptopsy qui les fera peut etre oublier dans le role de bouse death metal de l'année 2008. Et j'avoue que ci-dessus Arborted en prend un peu pour Crypto aussi